返回页面上方

Révélateur de poésie, Lu Yanpeng

Le révélateur poétique
Auteur : Wang Qi

Dans la famille, nul n’a les cheveux plus longs que Lu Yanpeng. ? Mon papa est un artiste ! ? explique Mizhou, sa petite fille de six ans.
Même si aujourd’hui les cheveux longs et la tunique de toile sont devenus l’attirail habituel des marchands d’art, l’artiste attire toujours les regards dans sa petite ville méridionale. Depuis qu’il a quitté la capitale pour revenir au pays natal, il doit souvent répondre aux questions de curieux qui l’interrogent sur sa profession. ? Je prends des photos ?, affirme-t-il alors, avant de poursuivre sur la différence entre son travail et celui d’un photographe de mariage.

? Je suis un poète, qui s’avère également être un photographe. ? aime-t-il lancer, s’inspirant de Bernard Faucon. Quand le gar?on du Sud arrive à Pékin au début de l’année 2005, la capitale est en plein lune de miel avec l’art contemporain. Les expositions foisonnent tandis que curateurs et galeristes accourent du monde entier pour participer au mouvement. Lu Yanpeng découvre cet artiste fran?ais singulier au milieu d’une pile de brochures sur l’art. Bernard Faucon raconte qu’il s’est mis à la photographie l’été 1976 : ? tout a démarré en trombe. J'ai senti éclater mes forces et ma jeunesse. ?
Son univers statique et merveilleux aspire Lu Yanpeng dans un même élan poétique. Un vieil appareil Rollei offert par son frère en mains, le jeune homme découvre avec étonnement les nombreuses possibilités offertes par la photographie.

? Depuis lors, tous mes sentiments se concentrent en 30 ou 60 secondes. ? Dans sa première série Souvenirs, disparition (2005-2008), il expose longuement son film à la nuit. Son objectif semble s’interposer comme une membrane entre les souvenirs de son enfance et ses sensations immédiates. Il représente les plaisirs et l’agitation de la jeunesse tout en s’effor?ant de les appréhender d’un oeil indifférent.

? cette époque, la photographie contemporaine était un mot étranger dans la campagne de Pinghe réputée pour ses agrumes. L’agence et le prix de photographie fondés par son oncle - qui porte les cheveux longs comme lui - permettent d’intéresser de plus en plus de ses compatriotes à cet art. Ainsi, Lu Yanpeng est passé du statut d’enfant du village à celui de photographe que l’on suit de près.

Au fil du temps, ses photographies semblent devenir peu à peu plus paisibles. Les pierres de la mémoire (2009) est un dialogue secret entre la montagne et l’artiste, sur le point de devenir père. Montagne, brouillard (2008-2010) est un chant poussé dans la nature. Il promène son objectif comme autrefois les lettrés leur regard sur la montagne, représentant l’image d’un espace spirituel davantage que l’existant.

Hors du cadre de la photographie, Lu Yanpeng est un homme énergique, au pas impatient. Il se nomme lui-même ? l’homme qui vit dans l’immédiat et l’avenir ?. Il émane toujours de lui un bouillonnement juvénile. Quand nous étions à Xiamen,lorsqu’il ne s’agitait pas dans toute la ville avec nous, nous le savions terré au fond de son atelier, à boire de l’alcool fort en écoutant du métal. Toujours franc et honnête à la manière des excentriques des temps passés, on peut apercevoir sur son visage une lueur de l’enfance qui ne l’a jamais quitté.

Ses mots sont simples. Il dit seulement ? c’est assez intéressant ? pour décrire tout ce qui lui plait : un lion de pierre brisé, des peintures d’animaux bizarres ou des femmes croisées en pousse-pousse à Pingyao.
Il les regarde, mais ne les photographie pas. Ces choses ? assez intéressantes ? stimulent sa curiosité. Lentement, elles se mélangent dans le chaos de la vie, terreau d’une photographie qui s’est changée en instinct.

A mon avis, de Mémoire, disparition à Vide, brouillard Lu Yanpeng ne s’est pas apaisé. Au contraire, il dépend encore plus de la poésie qu’auparavant, autrement dit de la photographie. Ces deux formes d’expression incarnent la maturation de ses souvenirs tout en calmant son anxiété paternelle, sociale et sexuelle.

La montagne qui s’oppose à la réalité lui fournit un champ d’expérimentation efficace. Il peut, tel un animal se faufiler dans ses entrailles, mais aussi abandonner toutes les visions partielles pour atteindre la perspective naturelle et universelle qui se déploie de la montagne en son entier.

Au sein de cette vision fl?nante et reposant sur l'intuition, la photographie consistue la langue d’un dialogue avec lui-même. Ces phénomènes d’un monde mouvant sont capturés par l’appareil photo, chacun devenant un mot : L’Oiseau s’envolant, Au sujet de la tour, Trois Moutons, Branche... Ils se surexposent dans la chambre noire pour devenir des traces de la vie. L’écart entre les mots ressemble à celui entre les souvenirs. Comme le disait le poète Joseph Brodsky : ? La cohérence de l’esprit cède la place au c?ur du poème – la disposition à mener et à bondir ?. Il est le dialogue entre un Lu Yanpeng téméraire, trivial, excité et un autre, timide et innocent ; un secret murmuré entre l’homme qui veut ? vivre dans le présent et l'avenir ? et son passé.

?Mon oeuvre, c’est moi."
Ici se trouve la plus grande influence que Bernard Faucon ait eue sur l’artiste. ? tel point que je pense qu’écrire un article pour expliquer l’oeuvre de Lu Yanpeng est un peu superflu, de la même manière que serait le fait d’utiliser la logique pour décrire un poème.

Nous sommes dans son atelier. Lu Yanpeng retrousse ses manches et trinque avec moi. Derrière lui sont accrochées plusieurs de ses oeuvres ; elles possèdent toutes la même densité persistante. Je l’aper?ois libéré de l’anxiété. Dans ce monde dominé par les hommes d'affaires, les médecins et les rationalistes, rares sont les personnes comme lui, animées par leur intuition, par l'instinct plus que par la logique. Ses images équilibrent sa vie, apaisent l’agitation d’un photographe dont le point focal reste toujours flou.

French
Event date: 
Saturday, 六月 6, 2015 to Sunday, 七月 12, 2015
Upload Image: 
Event category: 
Past
Event sub category: 
Exhibitions

找到我们

Yishu 8
Former Sino-French University, 
N°20 (jia), Dong Huangchenggen Bei Jie, Dongcheng district, Beijing 100010
北京市 东城区东皇城根北街甲20号
(原中法大学) 
 
Tel : +8610 6581 9058
 

保持联系

注册,随时了解我们的最新活动信息

телефонная база ютел украина справочник справочник телефонов дзержинск нижегородская обл ссылка игры для девочек онлайн пингвины телефонная база телефон по адресу справочник телефонов по г сыктывкар гонки на уазах играть онлайн билайн перехват смс здесь скачать онлайн игру танат онлайн справочник телефонов игры догонялки онлайн база данных пользователей мегафон играть онлайн игры на троих телефонная база номеров мобильных телефонов играть онлайн флешь игры игры онлайн 8 здесь ссылка топ игр онлайн 2011 Блог школьника гдз онлайн Блог о препарате для улучшения потенции sitemap